Activités physiques et maladies chroniques chez l’enfant

Joint Authors

Oudak, Muhammad
Rebouh, Salah
Darredoune, Kenza

Source

Elibdaa el-Riadhi

Issue

Vol. 2014, Issue 14 (30 Nov. 2014), pp.77-96, 20 p.

Publisher

Université Mohamed Boudiaf-M'sila Ilnstitutc of Sciences and Techniques of Physical and Sports Activities

Publication Date

2014-11-30

Country of Publication

Algeria

No. of Pages

20

Main Topic

Sociology
Sports

Topics

Abstract FRE

L’activité physique est un facteur stimulant de la croissance de l’enfant, bénéfique physiquement, mais aussi intellectuellement et socialement.

Notre devoir est d’offrir à tous la possibilité d’une pratique sportive, y compris – et peut-être surtout – aux enfants porteurs de handicaps ou de maladies chroniques.

Le but de cet article est de démontrer le bénéfice d’une activité physique dans certaines pathologies chroniques, et proposer quelques stratégies pour que ces enfants soient moins fréquemment «dispensés de sport».

Nous ferons le point de l’état des connaissances sur le bénéfice d’une pratique sportive régulière dans quelques pathologies chroniques auxquelles le médecin généraliste peut être confronté.

Introduction Le sport est nécessaire à l'enfant, mais pas n'importe quel sport et pas n'importe comment.1 Il est de notre devoir d'offrir à tous la possibilité d'une pratique sportive, y compris ¬ et peut-être surtout ¬ aux enfants porteurs de handicaps ou de maladies chroniques.2 Ceci est loin d'être le cas.

Le bénéfice n'est pas seulement en matière de santé mais aussi en qualité d'intégration sociale : ces enfants souffrent d'un déficit en estime de soi, en intégration scolaire.

Leur offrir une activité sportive est une occasion d'obtenir une expérience gratifiante qui les «normalise».

Les en priver contribue à les marginaliser.3 Le but de cet article est de démontrer le bénéfice d'une activité physique dans certaines pathologies chroniques et proposer quelques stratégies, pour que ces enfants soient moins fréquemment «dispensés de sport».

Nous prendrons pour exemple les pathologies chroniques suivantes : épilepsie, obésité, diabète, asthme, arthrite juvénile idiopathique.

Nous parlerons enfin des activités physiques adaptées (APA) destinées aux enfants hospitalisés avec des pathologies particulièrement sévères, pour montrer que même dans ces situations il est possible de proposer des stratégies bénéfiques.

American Psychological Association (APA)

Oudak, Muhammad& Rebouh, Salah& Darredoune, Kenza. 2014. Activités physiques et maladies chroniques chez l’enfant. Elibdaa el-Riadhi،Vol. 2014, no. 14, pp.77-96.
https://search.emarefa.net/detail/BIM-876684

Modern Language Association (MLA)

Rebouh, Salah…[et al.]. Activités physiques et maladies chroniques chez l’enfant. Elibdaa el-Riadhi No. 14 (Nov. 2014), pp.77-96.
https://search.emarefa.net/detail/BIM-876684

American Medical Association (AMA)

Oudak, Muhammad& Rebouh, Salah& Darredoune, Kenza. Activités physiques et maladies chroniques chez l’enfant. Elibdaa el-Riadhi. 2014. Vol. 2014, no. 14, pp.77-96.
https://search.emarefa.net/detail/BIM-876684

Data Type

Journal Articles

Language

French

Notes

Includes bibliographical references : p. 95-96

Record ID

BIM-876684